fbpx
Un incontournable de Facebook Ads Manager

Comment améliorer l’attribution de vos conversions sur Facebook Ads Manager ?

Êtes-vous au fait des changements technologiques possibles au niveau du suivi de vos utilisateurs ?

Savez-vous qu’une menace plane sur l’utilisation des cookies tiers ?

Si vous répondez non à ces deux questions, je vous recommande vivement de lire cet article.

Cette semaine, nous allons retranscrire un nouveau webinar de Facebook qui a pour sujet les Signaux.

Vous le savez peut-être, plus vous récoltez de signaux avec sur Facebook Ads Manager, plus vous pouvez optimiser vos publicités.

Par contre, l’utilisation du Pixel que vous aimiez tant jusque-là risque d’être bousculée.

Les règlementations de plus en plus strictes et des actions militantes de la part d’acteurs majeurs du web peuvent changer la donne.

Si vous voulez assurer la pérennité de votre business, je vous invite à lire cet article.

Nous allons notamment parler de l’optimalité des signaux, la solution de Correspondance Avancée et la fonctionnalité « server-side API for web » qui est un sujet très important pour l’année prochaine.

Ces solutions vous permettront de parer aux évolutions qui vont arriver sur le marché.

D’ailleurs, je m’excuse par avance si cet article tombe trop dans le jargon technique…

Comme je l’ai dit plus tôt, il s’agit de la transcription du webinar Signals, premier volet de la session Perform de Facebook lancé en Juin 2020.

Je vous souhaite une bonne lecture !

 

L’importance des signaux sur Facebook Ads Manager

Vous le savez sûrement, quand vous lancez des campagnes sur Facebook Ads Manager, la qualité et le volume des signaux que vous récoltez peuvent amener à plus de performances.

Si ce que je viens de dire est du jargon, laissez-moi vous expliquer plus simplement.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que les signaux sont la pierre angulaire de la génération de performance dans les publicités Facebook.

Mais pourquoi me direz-vous ?

En fait, quand le volume et la qualité des signaux sont optimaux, vous pouvez ensuite activer toute la puissance du Machine Learning :

 

  • Tout d’abord, sur les Placements.

Plutôt que sélectionner manuellement des placements (ce qui peut très bien fonctionner pour vous), il est recommandé de laisser les placements automatiques sur Facebook Ads Manager.

Cela permet d’avoir une synergie dans les placements de vos publicités et surtout d’avoir plus de flexibilité pour le Machine Learning.

Si ce sujet vous intéresse, vous pouvez lire notre article « Quels placements choisir pour maximiser les performances de votre pub FB ? ».

 

  • Ensuite, viennent les Audiences.

Il y a encore quelques temps, Facebook recommandait aux annonceurs de cibler « au laser » leurs audiences.

Un bon exemple de ciblage serait les femmes de 20 à 35 ans sur Paris et qui s’intéressent au magazine féminin Elle.

Bien entendu, vous pouvez avoir plusieurs centaines de milliers de personnes en adoptant ce ciblage sur Facebook Ads Manager.

Néanmoins, en ciblant ces personnes uniquement sur Facebook Ads Manager, vous allez manquer toutes les personnes qui n’ont pas l’intérêt « ELLE » mais qui pourraient être intéressantes pour vous.

Vous voyez où je veux en venir ?

L’idée désormais est d’avoir des audiences plus larges.

Cela permet au Machine Learning de cibler des personnes auxquelles vous n’auriez pas forcément pensé de prime abord.

Si ce sujet vous intéresse, vous pouvez lire l’article « Quelle place prend le Machine Learning dans vos campagnes de Marketing Digital ? ».

 

  • Vient également le Budget.

Est-ce que vous avez entendu parler du CBO ?

Vous savez, il s’agit de l’optimisation du budget au niveau de la campagne.

Cela permet au Machine Learning d’allouer votre budget de manière dynamique sur les ensembles de publicités les plus performants.

Pour avoir plus d’infos à ce sujet, vous pouvez consulter les articles « Qu’est-ce que le CBO Facebook va changer dans votre stratégie digitale ? « et « Comment mettre en place le CBO dans votre Facebook Manager ? ».

 

Tous ces éléments forment la simplification sur Facebook Ads Manager, qui est très importante car elle va vous permettre d’évoluer vers une industrialisation de vos publicités Facebook.

Et oui, qui dit Machine Learning et Intelligence Artificielle dit beaucoup plus de possibilités qu’un « simple » raisonnement humain !

Avec les progrès du Machine Learning, vous allez pouvoir tester une multitude de paramètres dans votre Facebook Ads Manager.

Les configurations de vos campagnes seront ainsi plus courtes.

Le but de l’opération est d’avoir des ensembles de publicités avec beaucoup plus de signaux d’optimisations (et donc de résultats).

Plus les volumes sont importants, plus vous allez dégager des signaux, en volume et en qualité.

Ceux-ci viennent nourrir la machine qui va pouvoir apprendre davantage.

Est-ce que c’est plus clair maintenant ?

Dans cet article, nous allons parler en détail des Signaux qui sont la pierre angulaire de Facebook Ads Manager.

Les leviers pour Facebook Ads Manager

 

Les signaux sont à la base du marketing de la donnée

Il est important de comprendre que dans les leviers vous utilisez aujourd’hui pour votre marketing d’acquisition, vous êtes confrontés à plus de touches marketing.

En effet, les parcours de clients sont de plus en plus complexes. Ils vont online, offline, sur des applications, etc.

Ces personnes d’ailleurs peuvent interagir sur différentes touches marketing et sur plusieurs appareils en même temps.

En bref, vous l’aurez compris, c’est très difficile de s’y retrouver. C’est dans ce contexte que le Machine Learning devient de plus en plus important sur Facebook Ads Manager.

Il y a autre chose d’intéressant à savoir également.

En fait, vous avez une combinaison entre

  • Les informations délivrées par les utilisateurs (comme les messages, commentaires, likes…)
  • Et les informations collectées au travers d’outils comme le pixel, le SDK ou les conversions hors ligne.

 

SAVEZ-VOUS JUGER LES PERFORMANCES DE

VOS PUBLICITÉS FACEBOOK ?

Découvrez les coûts par résultat moyens relevés chez les annonceurs en 2019. ​Trafic, Conversion, Lead, toutes les campagnes sont présentées.​

 

Le suivi disponible sur Facebook Ads Manager

La première étape pour bien se positionner par rapport aux signaux est d’abord de comprendre votre business.

Vous pouvez par exemple vous demander :

  • Comment se fait la majorité de vos ventes ?
  • Est-ce en ligne, en magasin, en application ?

Et oui, un parcours utilisateur en magasin ou sur un site web n’est pas du tout le même.

Sur le web, vous pouvez comparer les prix chez une dizaine d’e-commerçants.

Dans la vraie vie, vous allez rarement visiter 4 ou 5 boutiques avant d’acheter le produit que vous voulez.

Vous voyez où je veux en venir ?

En termes de tracking sur Facebook Ads Manager, voici un petit récap rapide sur les possibilités de tracking de vos prospects :

Les possibilités de tracking sur Facebook Ads Manager

Vous avez d’un côté la partie site web, avec le pixel, le server-side API et les intégrations partenaires.

Il en va de même pour l’app.

Vous le savez probablement aussi, ce que vous faites sur la partie online peut se faire offline.

 

L’optimalité des Signaux sur Facebook Ads Manager

Quand on parle d’une configuration optimale de tracking dans Facebook Ads Manager, on va se poser plusieurs questions :

Est-ce que les objectifs que vous attendez en marketing ou auprès de votre agence sont reflétés dans le tracking que vous avez aujourd’hui ?

Est-ce qu’au travers de cette configuration, vous avez réussi à identifier le parcours de vos clients ?

A travers ces parcours clients, est-ce qu’il y a quelques éléments qui sont décisifs pour l’optimisation directe de votre retour sur investissement ?

Et oui, il est important d’avoir une certaine granularité dans votre tunnel de conversion. Il y a peut-être 2 ou 3 phases qui sont essentielles et sur lesquelles il va falloir concentrer vos efforts technologiques (server-side API notamment) pour être sûr que toutes les informations passent.

Bien sûr, vous devez pensez le parcours de vos clients sur une logique multi-leviers.

Vous pouvez utiliser les rapports publicitaires pour comprendre le parcours de vos clients sur tous les leviers déployés.

 

L’exemple d’un tunnel de vente en e-commerce

Voici l’exemple d’un funel e-commerce que vous connaissez sans doute. On parle d’e-commerce ici mais cela peut s’appliquer à un site web plus simple :

Les événements du tunnel de conversion sur Facebook Ads Manager

On va donc du Page View (Vue de Page) qui finit au Purchase (l’Achat).

Dans l’illustration de Facebook ci-dessus, vous allez voir tous les éléments qui sont scannés par le Pixel.

D’ailleurs, et vous le savez, il y a plusieurs paramètres qui vont être intégrés afin de définir la qualité des signaux et optimiser vos campagnes.

 

Quelques outils utiles dans et en dehors de Facebook Ads Manager

Tout d’abord, j’aimerais vous présenter un outil disponible sur Facebook Ads Manager qui est très intéressant. Vous le connaissez sans doute d’ailleurs.

Roulement de tambours…

Il s’agit du Facebook Pixel Helper !

Cet outil vous sert à comprendre comment marche votre pixel, et éventuellement voir si vous avez des soucis au niveau du suivi des visiteurs d’un site par exemple.

Attention, cet outil est disponible uniquement sur Chrome.

C’est un pop-up qui s’ouvre à la détection d’un pixel Facebook, qui vous montre les évènements et les paramètres, s’il y a un catalogue en lien, etc.

Cet outil est très facile à utiliser. Je vous le conseille pour bien comprendre le pixel mais aussi pour vérifier que votre pixel est bien réglé.

Nous avons ensuite Events Manager (Gestionnaire d’Evénements), qui vous permet de tester plus profondément vos outils, régler vos outils plus précisément ou faire des extractions de données. Voici une capture d’écran depuis Facebook Ads Manager :

Les Getionnaire d'Evenements, disponible sur Facebook Ads Manager

L’avantage c’est que demain, dans une seule plateforme vous verrez tous vos signaux au même endroit.

Le but ce serait d’arriver à les faire cohabiter sans duplication. Nous en parlerons plus tard.

 

Le cas de l’Advanced Matching

Pour comprendre l’Advanced Matching (ou la Correspondance Avancée), vous devez d’abord comprendre la baisse future des signaux qui interviendra sur le marché de la publicité en ligne.

Pour faire très court, rappelez-vous simplement qu’à l’avenir, il sera plus compliqué de collecter des données sur les visiteurs de votre site web ou votre application :

  • Des règles de plus en plus strictes sont en vigueur en ce sens.
  • Les cookies tiers sont de moins en moins efficaces
  • Il y a une méfiance grandissante face à l’utilisation de données personnelles
  • Certains acteurs du web (comme Mozilla Firefox) interférent dans la transmission des cookies.

En gros, il sera de plus en plus difficile d’utiliser les cookies pour collecter des données.

Ceci est bien dommage car c’est l’arme fatale de Facebook Ads Manager.

C’est pour se préparer à une future baisse des signaux collectables que Facebook déploie des solutions alternatives. L’une d’elle est l’Advanced Matching (ou la Correspondance Avancée).

La Correspondance Avancée une solution intéressante car face à la baisse des signaux, elle vous permet d’envoyer des informations clients anonymisées.

Cela permet d’avoir une meilleure correspondance entre les utilisateurs que vous avez sur votre site web par exemple ET les utilisateurs de Facebook.

Pour information, l’activité de Facebook ne repose pas sur la correspondance de cookies tiers. Elle repose plutôt sur la correspondance des utilisateurs.

En gros, quand vous avez un pixel sur votre site, celui-ci va matcher et repérer les utilisateurs sur vos domaines et les utilisateurs de Facebook, Instagram, etc.

D’ailleurs, si on parle de Correspondance Avancée, il faut savoir qu’il y en a deux types :

  • Automatique
  • Manuel

Voyons les chiffres pour mieux comprendre l’impact de chaque solution :

Après application de la Correspondance Avancée automatique, Facebook remarque généralement 13% de conversions supplémentaires attribuées dans Facebook Ads Manager.

En manuel, Facebook repère cette fois 31% de conversions supplémentaires attribuées.

Si ces chiffres ne sont pas très clairs, laissez-moi m’expliquer davantage.

En fait, il s’agissait d’utilisateurs que vous n’arriviez pas à suivre en amont. C’est-à-dire que vous ne connaissiez pas les conversions réalisées sur ces personnes-là.

Par conséquent, ce ne sont pas des conversions incrémentales mais additionnelles.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que la Correspondance Avancée permet d’augmenter significativement le volume de conversions incrémentales entre des personnes exposées et non-exposées.

 

Les avantages de la Correspondance Avancée sur Facebook Ads Manager

Vous l’avez sûrement compris, si votre volume de conversions attribuées augmente, votre CPA va tendre à baisser.

Et oui, s’il y a plus de ventes attribuées, votre Coût par Conversion sur Facebook Ads Manager baisse.

J’espère que vous me suivez jusque-là…

D’un autre côté, vu que vous matchez plus de personnes, vous avez deux solutions :

  • Vous matchez plus de personnes et vous excluez votre base de clients. Vous avez donc une base d’acquisition encore plus propre.
  • Et inversement ! Vous avez une base d’audience plus forte donc vos campagnes de retargeting seront plus conséquentes.

Voilà un petit exemple de Correspondance Avancée sur un site web :

Le suivi avec Facebook Ads Manager

Vous choisissez un évènement (admettons qu’on le fait manuellement) sur lequel vous avez une information client (une adresse mail ou un numéro de téléphone par exemple).

Cette info est déjà anonymisée via le protocole SHA256.

Vous décidez sur l’évènement Ajout au Panier ou Achat par exemple, de l’envoyer.

Pour info, les données d’évènement sont en clair sur votre Facebook Ads Manager.

Cependant, les données que vous voyez concernant les informations client supplémentaires (comme le nom, l’adresse ou le numéro de téléphone) sont obligatoirement hachées et transférées.

Avant même la réception et le stockage sur serveur Facebook, admettons que ces données ne sont pas valables et ne font pas partie de ce que vous avez weblisté en amont.

Ces données seront automatiquement supprimées et non stockées. C’est important de le savoir.

Je peux comprendre que tout ceci ne soit pas très clair. Je m’en excuse mais il est nécessaire de vous expliquer comment les choses fonctionnent.

Voici un exemple de Correspondance Avancée qui pourra vous aider à comprendre :

Exemple de formulaire sur Facebook Ads Manager

Ici, vous voyez un formulaire.

Dans ce formulaire, il y a un champ pour l’adresse.

En fait, la Correspondance Avancée permet de potentiellement retrouver l’adresse de la personne avec l’info que vous aurez envoyée à Facebook de manière anonyme.

Est-ce un peu plus clair maintenant ?

 

Quelle est la différence entre la Correspondance Avancée Automatique et Manuelle ?

Pour répondre à cette question, commençons par le mode manuel de la Correspondance Avancée dans Facebook Ads Manager.

En fait, le mode manuel nécessite une mise en place technique par vos équipes ou un Prestataire.

Il faut donc savoir dans un premier temps si les données personnelles de vos clients auxquelles vous avez accès et qui ont consenti de vous les partager en amont via GDPR et toutes les réglementations en vigueur.

Si vous y avez droit, est-ce que ces données sont présentes dans votre système de données ?

Si c’est le cas, est-ce qu’elles sont hachées ou pas ? Vous devrez peut-être les hasher en amont.

Si ces données ne sont pas hashées, dans tous les cas, Facebook les hash à nouveau même si elles sont hashées à la réception.

Pour la Correspondance Avancée Automatique, c’est différent.

Dans Facebook Ads Manager, vous allez dans les paramètres du Pixel et là vous pourrez directement activer la fonction.

Elle ne va s’activer que sur les pages où il y a formulaire sur votre site, donc c’est assez réduit.

Ce n’est pas négligeable, ça ne marche pas pour toutes les verticales cependant.

 

La Correspondance Avancée sur Mobile

Cette fonctionnalité est disponible sur mobile également. En tant que e-commerçant ou non, vous pouvez l’intégrer sans soucis.

La Correspondance Avancée fonctionne d’ailleurs de la même manière que sur un site web et elle peut être intégrée via des partenaires qui sont labellisés.

Vous pouvez retrouvez l’intégralité des acteurs labellisés par Facebook dans la partie Facebook Marketing Partner.

Il est également possible de le faire vous-même en interne ou de demander aux ingénieurs de Facebook de vous épauler là-dessus.

 

L’importance du hash des données personnelles

Vous le savez sûrement, les données personnelles que vous pouvez récolter sont le fruit d’un consentement de vos utilisateurs.

Vous devez être très prudent sur ce sujet et bien vérifier que vous avez l’autorisation d’utiliser les données de vos utilisateurs.

Si vous avez des doutes, vous pouvez consulter la page dédiée de Facebook disponible à l’adresse  https://facebook.com/business/m/privacy-and-data.

Les contacts sont hachés sur Facebook Ads Manager, c’est très important et il ne faut pas l’oublier.

Quand vous allez envoyer ces infos dans le Pixel, il faut absolument qu’elles soient hachées selon un protocole particulier.

C’est un protocole SHA256, développé par la NASA et largement utilisé sur le marché.

Lorsque les données sont envoyées chez Facebook, un premier filtre vérifie la validité et la conformité des données.

Des informations non valables comme par exemple un numéro de sécurité sociale ou un mot de passe sont complètement interdites et supprimées immédiatement.

Par contre, si les informations sont valables (comme une adresse ou un numéro de téléphone), elles vont être à nouveau cryptées chez Facebook.

Si les données sont matchées positivement et que Facebook a trouvé un utilisateur, les données post-matching sont obligatoirement supprimées de leurs serveurs.

Si les données ne sont pas matchées, elles seront automatiquement supprimées des serveurs de Facebook également.

 

​​ÉVITEZ-VOUS ​LES ERREURS COURANTES DANS

VOS PUBLICITÉS FACEBOOK ?

​Économisez du temps et de l'argent en évitant ​les erreurs courantes qui plombent vos résultats.

 

Les seules restrictions pour la Correspondance Avancée automatique, vaut pour les acteurs du milieu bancaire, financier et pharmaceutique qui ne peuvent la tester.

Il faut être prudent et s’assurer que vous possédez bien le consentement de l’utilisateur en amont.

 

Très sommairement, sur Facebook Ads Manager, il est conseillé de combiner le manuel et l’automatique.

L’automatique se fait directement, vous pouvez voir l’apport en valeur (par exemple, vous avez augmenté de X% votre correspondance).

Vous pouvez faire le manuel ensuite pour aller plus loin.

Généralement, les acteurs qui ont les meilleurs taux de matching sont ceux qui combinent les deux approches.

 

Le Server-Side API for Web proposé sur Facebook Ads Manager

Après ce passage assez technique, nous allons conclure sur le Server-Side API for Web.

Promis, c’est bientôt fini !

Nous l’avons dit un peu plus tôt, il va être de plus en plus compliqué d’exploiter les données personnelles des utilisateurs de vos supports (site web, app, etc.).

Les moteurs de recherche vont être de plus en plus restrictifs et les cookies tiers seront encore plus limités dans leur utilisation dans le futur.

Par conséquent, il va falloir capter les données d’une autre façon que les appels URL. D’ailleurs, ceci passera potentiellement par vos serveurs.

L’idée est de connecter vos serveurs avec ceux de Facebook pour continuer d’optimiser et mesurer l’incrément de vos investissements publicitaires via cette méthode.

Bien entendu, tout n’est pas trackable via Facebook Ads Manager.

Sur votre site web, il y a sûrement des pages qui ne peuvent pas être suivies pour diverses raisons : pages hébergées ailleurs, pas de cookies ou de pixel, temps de latence trop long, etc.

Par ailleurs, un pixel ne pourra jamais comprendre l’appel d’une personne à votre service clients, ou un retour de produit au SAV par exemple.

En revanche, cette information est stockée sur vos serveurs et si le cookie « ne passe plus », le serveur peut le transmettre aux serveurs Facebook.

Si vous le voulez bien, prenons un exemple pour mieux comprendre :

La partie de gauche est un funel standard avec un pixel qui suit tous les événements depuis la Page View (Vue de Page, événement 1) jusqu’au Purchase (l’acte d’Achat, événement 2).

Admettons maintenant qu’une personne appelle votre service clients. Vous avez donc l’information dans votre service.

Dans la logique du server-side API, vous pourrez envoyer cette information rendue anonyme aux serveurs de Facebook.

D’ailleurs, il en va de même pour un retour SAV par exemple. Le fonctionnement est identique.

Dans l’exemple ci-dessus, vous avez le Call Center (ou Centre d’Appel, événement 3) qui est un événement profond dans votre tunnel de conversion.

Cet élément sera envoyé, présent dans le Gestionnaire d’Evénements de Facebook Ads Manager.

Vous allez pouvoir l’optimiser, faire des comptes rendus et mesurer vos campagnes en fonction de ça.

Même logique pour le Ad payment conversion (événement 4).

Aujourd’hui, on a souvent une étape de validation du paiement.

Par contre, demain si vous le souhaitez, vous avez la validation de la banque sur vos serveurs et que c’est un paiement qui est validé, pour le coup vous pourrez optimiser là-dessus.

Prenons un autre exemple.

Imaginons que vous perdez à chaque fois 1% à 2% d’achats sur Facebook Ads Manager à cause de refus ou erreurs de Carte Bancaire.

Avec le server-side API, si vous avez une validation de paiement, vous aurez un ROAS encore plus précis que ce que vous souhaitez mesurer.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que l’avantage du server-side, c’est de pouvroir envoyer tous types de signaux.

Il est très important de savoir que ça ne va pas se limiter uniquement aux signaux de bas de funel.

Ça va aussi être le cas de haut de funel,

Bien entendu, ceci est conditionné au consentement des utilisateurs, vous l’aurez compris je pense !

Si vous avez ce consentement ainsi que la capacité technologique de partager des informations tiers, vous pourrez aussi connecter des évènements plus hauts que l’acte d’achat uniquement.

 

Les différences entre le Server-side et le Pixel ou SDK

Il est primordial de comprendre que l’utilisation du server-side API en server to server fonctionne de pair et en parallèle avec le Pixel dans votre Facebook Ads Manager.

Voici une illustration qui pourra vous éclairer à ce sujet :

Comparaison entre Server-Side et Pixel du Facebook Ads Manager

Un évènement qui est créé sur le server-side cohabite avec un évènement du Pixel. En fait, ce sont les mêmes.

Donc il n’y a pas de développement ad-hoc particulier, ce sont exactement les mêmes.

Par exemple, un View Content sur un server-side sera le même View Content que sur le Pixel.

En termes de performances, et ce que remarque Facebook, c’est que la combinaison Server-Side et Pixel en même temps est celle qui fonctionne le mieux.

Pour rappel, cette fonctionnalité est full funel (il y a un suivi de tous le parcours de conversion d’un client).

Le server-side permet également d’avoir plus de données confidentielles que par un Pixel disponible sur Facebook Ads Manager.

Il y a aussi un point sur lequel Facebook a beaucoup milité.

Ce sujet, même s’il requiert beaucoup de temps et d’effort, va vous donner plus de pouvoir en tant que client puisque c’est vous qui allez envoyer directement les données.

Et oui, vous pouvez décider d’envoyer et de contrôler l’accès à une information, parce que vous avez le consentement en amont et les capacités techniques de le faire !

Pour terminer, voyons en détail les effets d’une combinaison Server-side et Pixel :

L’avantage c’est que les deux vont cohabiter en même temps.

Quand le pixel risque de perdre des signaux, le Server to Server va vous permettre d’égaliser ou d’augmenter la volumétrie des données.

Cela vous permet de combiner des données.

Il y a un autre point clef intéressant c’est que vous pouvez envoyer des informations à posteriori. Ceci n’est pas possible avec le Pixel.

Vous avez en fait 7 jours pour envoyer l’information. Ce n’est pas négligeable !

Sur le contrôle, il est primordial de savoir qui envoie les données.

Du côté de Facebook, les utilisateurs peuvent retirer leur consentement (ou opt-out) via le formulaire Facebook Off-Activity et les outils de sécurité mis en avant par la plateforme.

Les utilisateurs ont donc le contrôle sur leurs informations.

Des deux côtés, plus de contrôle est possible et aussi plus de transparence.

Cela mène à un contrat de confiance gagnant-gagnant entre vous et vos clients.

Si vous souhaitez vous plonger dans l’implémentation de cet outil server-side proposé sur Facebook Ads Manager, vous pouvez consulter la page dédiée de Facebook : https://developers.facebook.com/docs/marketing-api/conversions-api/?translation.

 

Conclusion

Pour terminer cet article très dense et technique (j’en suis désolé, je retranscris le webinar de Facebook), voici quelques infos utiles.

Commencez par comprendre les signaux que vous envoyez via Facebook Ads Manager :

  • Quels sont-ils ?
  • Représentent-ils bien votre activité ?
  • Quelle est la qualité de vos campagnes ?
  • Est-ce que par rapport aux changements des écosystèmes vous serez prêts techniquement parlant ?
  • Est-ce que les données que vous avez vous permettrons de le faire ?

Pensez également à vérifier que votre Pixel ou SDK représente bien le parcours de vos clients.

Demandez-vous si vous ne pourriez pas aller plus loin avec la Correspondance Avancée et le Server-Side.

La correspondance de vos clients, on en a parlé, est primordial. N’hésitez pas à l’activer. L’avantage est de pouvoir mieux attribuer vos conversions et avoir une meilleure vue de votre ROAS.

D’ailleurs, Facebook remarque dans la majorité des cas que les CPA diminuent de manière importante.

Qu’en dites-vous ?

A l’heure actuelle, avec une menace certaine sur l’efficacité des cookies tiers, vous devez absolument vous préparer à des changements technologiques.

L’outil de Server-side, couplé au classique Pixel et SDK peut être une combinaison gagnante.

Il est donc essentiel de préparer le terrain en amont et vous intéresser aux bénéfices du Server-to-Server.

L’avenir et la pérennité de votre business peut en dépendre. Ne prenez pas le sujet à la légère donc !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.